LA FABRIQUE EN CONFINEMENT

Lorsque nous avons du fermer la Fabrique, cela a été comme un coup de massue. Annuler, reporter, fermer, informer, vider les plannings et les agendas... Tout cela a été extrêmement pénible et angoissant parce que cela manquait de sens. 

Quelques jours après le début du confinement, j'ai eu la chance de recevoir une bouée de secours qui, je dois bien le dire, m'a véritablement sauvée. Pierre Hemptinne, directeur de la médiation de Point Culture m'a proposé de répondre par écrit à quelques questions. L'entretien serait ensuite publié dans le focus « Arts, culture et confinement » sur le site Web de Point Culture. 

Cliquez ici pour accéder à l'article

Après avoir terminé cette écriture, il m'est apparu comme évident de contacter les artistes qui devaient venir en résidence pour leur proposer, à mon tour, un projet. Celui-ci pouvait être de l'écriture, de la vidéo, de la radio, du son... 

Vous trouverez sur l'onglet intitulé « les résidents en confinement » ou vous pouvez cliquer ICI, les propositions artistiques qui nous ont été envoyées. Nous les publierons au fur et à mesure de leurs arrivées jusqu'au mois de juin. 

Je vous propose de commencer par vous laisser bercer par Stephen Vincke, le photographe de la Fabrique de Théâtre qui, dans la création sonore ci-dessous, nous fait voyager à la rencontre des résidences qui n'ont pas eu lieu et des artistes qu'il n'a pas pu photographier... 

 

 

Merci aux artistes qui donnent du sens à nos vies.

Valérie Cordy

Directrice de la Fabrique de Théâtre

 

Une Fabrique sans voixSTEPHEN VINCKE
00:00 / 12:30

Crédits : musiques de Bensound (https://www.bensound.com/), bruitages additionnels https://www.sound-fishing.net/.

© 2019 La Fabrique de Théâtre