CARTE BLANCHE

LA FABRIQUE DE THEATRE

DE LA HIERARCHISATION DE L’INDIVIDU

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Dans le temps suspendu qui est aujourd’hui celui du confinement, Valérie Cordy m’a proposé de transformer l’annulation de la résidence de mon prochain spectacle Tervuren, en une carte blanche. Je saisis sa proposition pour vous livrer deux textes sur la « représentation de l’Autre ».

L’un est de nature réflexive et répond à un désir d’affirmation que je n’ai pas eu l’espace de formuler dans la logique parfois productiviste du spectacle. Il s’agit de décrire pour valoriser ce qui n’est pas une pathologie : la différence chromosomique de mon fils.

L’autre - en remplacement des répétitions - prend la forme d’un synopsis du spectacle que j’ai en tête : Tervuren. Il met en images les questions de rénovation de nos musées ethnographiques et de restitution du patrimoine culturel africain pillé ou acquis pendant la période coloniale.

Ce qui relie ces deux textes - et ces deux registres d’écriture - c’est la remise en question de l’idéologie scientifique qui consiste à la hiérarchisation des individus et de leurs intelligences. Certes les conclusions racistes et sexistes de la crâniométrie se sont écroulées dans la honte et sont impensables aujourd’hui, il n’en demeure pas moins que l’histoire de la science a ses conséquences dans notre présent. Quant à la médecine actuelle, elle parle toujours de « déficience mentale » pour nommer la différence chromosomique de certaines personnes. Je m’attache donc dans ces deux textes à questionner la hiérarchisation des individus et de leurs intelligences.

Céline Beigbeder

© 2019 La Fabrique de Théâtre