La Fabrique des liens

Valérie Cordy

Directrice de la Fabrique de Théâtre

Lorsque la Fabrique de Théâtre a dû fermer ses portes le 17 mars 2020, nous l’avons vécu comme un coup de massue. Annuler, reporter, fermer, informer, vider les plannings et les agendas... Tout cela manquait de sens. 

Au début du confinement, j'ai eu la chance de recevoir une bouée d’oxygène qui m'a véritablement sauvée de cet enfermement. Pierre Hemptinne, directeur de la médiation de Point Culture m'a proposé de répondre à quelques questions sur l’impact de la crise sanitaire sur le secteur culturel. Cet entretien est accessible sur le site Web de Point Culture, dans l’onglet Arts, culture et confinement. 

Après avoir terminé cette écriture, il m'est apparu comme évident de contacter les artistes dont les résidences à la Fabrique de Théâtre ont dû être annulées. Je leur ai proposé, à mon tour, de s’exprimer dans une carte blanche. Nous avons reçu d’intenses créations sous différentes formes : de l'écriture, de la vidéo, de la radio, du son... 

 

Ces propositions artistiques sont accessibles sur le site Web de la Fabrique de Théâtre à l'onglet intitulé Les résidents en confinement. Nous les avons publiées au fur et à mesure de leurs arrivées jusqu'au mois de juin 2020. 

Stephen Vincke, le photographe de la Fabrique de Théâtre, a décidé de nous faire voyager – dans une création sonore – à la rencontre des artistes dont les résidences n’ont pas eu lieu. 

Dès le mois d’octobre 2020, une exposition intitulée Covid Land regroupera toutes les œuvres précitées et deux autres propositions artistiques; des photographies et impressions numériques de l’artiste Jean-Marie Mahieu et un montage photographique de quatre artistes ayant fixé un moment de leur quotidien à l'heure exacte de 16h17, sur une période de 90 jours. Ces œuvres seront exposées pour une durée indéterminée à la Fabrique de Théâtre. 

Merci aux artistes qui donnent du sens à nos vies. 

© 2019 La Fabrique de Théâtre