LE SEIGNEUR DES PORCHERIES 

Le Seigneur des porcheries ou le temps venu de tuer le veau gras et d'armer les justes est une comédie noire, rock, que j'adapte pour trois acteurs et deux musiciens.

Une enquête sur la véritable histoire de John Kaltenbrunner.

Le décor :

Baker, un trou de l'Amérique profonde, rempli d'ivrognes, de créationnistes, et de rats d'usine. Les éboueurs de Baker, emmenés par John, mènent une grève qui plongera l'ensemble de la communauté dans le chaos. Ces "torches colline" vont laisser entrer la désobéissance dans leur vie. Les deux pieds dans la merde ils lutteront pour leur dignité, sans héroïsme mais avec l'énergie du collectif et l'humilité des laissés pour compte.

J'ai envie de faire entendre ce récit, il est puissant, sensible, plein de rage. Une colère dont nous avons besoin. Dans cette période que nous traversons, dure mais aussi enivrante, face à la multiplicité des luttes mondiales, il résonne terriblement. Il rappelle aux êtres humains leur besoin vital de dignité et leur nécessaire devoir de révolte ; il pointe la bêtise et la porcherie humaine sur le ton de l’humour ; il exalte l’amitié, le collectif, sans lesquels rien ne serai possible ; et enfin il se rit de tout même de la mort. 

Nelly Framinet

 

Ce que vous allez entendre est un extrait du texte lu par Marie Denys et accompagné en musique par Ségolène Neyroud et Julien Courroye.

L'équipe du projet

Marie Denys, Sophie Jaskulski, Gaetan Lejeune.

Musiciens : Julien Courroye et Ségolène Neyroud

Assistante : Karine Jurquet.

© 2019 La Fabrique de Théâtre